Le tacos gratiné devient une folie sur Lyon

En un temps record, le tacos gratiné est devenu un des sandwichs chauds les plus appréciés en France. Le premier tacos a été conçu en Amérique centrale. Mais la variante, le tacos français, a vu le jour à Lyon avant de toucher la Grenoble  et de s’étendre partout. Il est à noter que le tacos français et mexicain est différent du kebab turc. Ce dernier se compose de viande de mouton hachée mélangée à du piment. Donc c’est plus une spécialité à base de viande de mouton, contrairement au tacos qui peut utiliser de la viande de porc comme de la viande de bœuf.

Une recette mexicaine améliorée

C’est au milieu de l’année 2000 qu’on a connu une revisite de la recette mexicaine du tacos. C’est à Vaux-en-Velin que la french version du tacos a été tentée. Si la recette de base se compose de viande, de galette avec une crème épaisse et une sauce froide. Celle revisitée y a ajouté des frites et le tout est emballé dans une galette de riz repliée en rectangle. Rappelons que le tacos mexicain est de forme arrondie. L’origine de cette revisite est l’insatisfaction du cuisinier quant au goût du tacos mexicain. Il a tenu à ce que la version lyonnaise soit plus appétissante, plus gourmande et que les sensations reconnues par les papilles aillent au-delà de la recette traditionnelle. D’où l’ajout des frites dans la composition du tacos français.

La recette a été exploitée par une société qui a orientée ses ventes vers le tacos gratiné. Le tacos séduit et bientôt, il se vend au-delà des frontières lyonnaises, françaises et même européennes. Son apparence plus pratique que le tacos mexicain fait aussi partie de ses meilleurs atouts en plus de son prix abordable.

Le nouveau roi du street food

Le tacos gratiné est devenu en un rien de temps le leader des snacks proposés en street food. Des dizaines d’enseignes en font leur plat phare du côté du Rhône. Le tacos revisité prend petit à petit la place du kebab.

Le tacos français  se compose d’une ou plusieurs viandes, de frites avec des crudités ou encore de la ratatouille tunisienne, connue sous le nom de chakchouka, d’un œuf, le tout arrosé d’une sauce gruyère et renfermé dans une galette de forme rectangulaire. La touche particulière de ce tacos phare à Lyon est qu’il est passé au grill puis gratiné au four. Le tacos lyonnais coûte environ 5 à 10 euros, ce qui fait de lui un encas à succès auprès des jeunes.

Le succès du tacos lyonnais est surtout dû à la facilité de dégustation. Son format rectangulaire est plus pratique que le tacos mexicain dont la galette est juste pliée en deux et contenant en son milieu la farce.

Le tacos gratiné dépasse les frontières lyonnaises

Si l’origine du french tacos est désormais reconnue à Lyon, le succès de ce sandwich chaud l’emmène au-delà des frontières françaises. Selon les sources, le tacos lyonnais a été créé  par le propriétaire de Tacos Avenue, Mohamed Soualhi.

La recette qui se vent le plus à Grenoble est celle sans chakchouka qui passe au grill. Et les enseignes mythiques sont encore célèbres dans la ville. Aujourd’hui, le tacos français se mange même en dehors de l’Europe. Voir les spécialités lyonnaies.

En plus de la praticité de ce sandwich chaud, il est aussi abordable. Par plus de 10 euros, il convient à tout type de bourses, mais aussi à tout type de consommateurs : étudiants, employés… C’est également devenu une spécialité culinaire très appréciée des touristes qui sont en visite dans la ville de Lyon. Plusieurs chaînes de fast-food ont été créées depuis 2007 pour la vente du tacos gratiné.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *